J’ai testé Body Art Nantes / Athlètes de Rue !

Aujourd’hui j’ai découvert Body Art Nantes / Athlètes de rue ! Je vous explique le concept.

Le coach aka Fabrice Moco, dont le métier est coach sportif personnel (entendez par là qu’il vient chez vous, pour vous donner des exercices et vous motiver un peu les fesses, afin d’avoir un corps de rêve sur la plage l’été et d’éliminer tous les chocolats reçus à Noël!), a décidé, avec son grand cœur, de proposer un nouveau concept à Nantes.

A cet effet, il a reçu l’aide de la créatrice nationale du concept (je cite Agnès Maemble), afin de faire exister la branche nantaise de Body Art.

Dans l’esprit, cette association est entièrement gratuite, aucune participation n’est demandée. Il n’y a pas non plus de critères de sélection pour y entrer (de 7 à 77 ans, de 7 à 777 kg ?!). Le principe est simple : faire du « street workout » (comprenez sport dans la rue, à l’aide du poids de son corps). Il n’y a donc pas de matériel ou d’agrès. Il suffit d’utiliser le mobilier urbain (sol, barre de traction, escaliers, etc.). Discipline très en vogue en ce moment, où la tendance est au fitness et aux repas équilibrés, c’est le moment pour vous de participer !

Pour les séances, Fabrice vous accueille tous les jours, et même deux fois par jour pour les motivés. Je vous laisse consulter la photo ci-dessous afin d’y découvrir les lieux et horaires des entraînements.

CouvertureV2
Lancée avec seulement une dizaine de personnes, l’association de Nantes compte désormais près de 100 participants qui viennent chaque jour s’entraîner dans la bonne humeur, avec de la musique motivante, et qui repartent tous avec le sourire et une sensation de bien-être.

Pour les fans, quelques produits dérivés existent : vous pouvez repartir avec T-shirt, débardeur ou autres goodies à l’effigie de Body Art/Athlètes de rue, pour 20€. C’est un bon moyen de soutenir l’association financièrement. N’hésitez pas à aller tester, et faites passer le mot !

Site web : BodyArt Nantes
Source : Page Facebook BodyArt Nantes

Laissez un commentaire